A  B  C  D  E  F  G  H  I  J  K  L  M  N  O  P  Q  R  S  T  U  V  W  X  Y  Z 

normalisation (n. f.)

Définition(s)

  • Ensemble des éléments (normes) destinés à simplifier et à uniformiser les méthodes de travail afin d'éviter les gaspillages de matières et de temps qui alourdissent les coûts et diminuent le rendement de la production et de la distribution.
  • Action qui a pour objet de fournir des documents de référence comportant des solutions à des problèmes techniques et commerciaux (concernant les biens, produits et services) qui se posent de façon répétée dans les relations entre partenaires économiques, scientifiques, techniques et sociaux.
    En ce qui concerne les produits, on recherche :
    a) la normalisation qualitative : la 'spécification', c'est-à-dire la définition, d'une part, des caractéristiques, des qualités, des performances minimales du produit afin qu'il réponde à la demande, d'autre part, des règles d'emploi qui seules garantissent à l'acheteur sa satisfaction lors de l'utilisation du produit ;
    b) la normalisation dimensionnelle : 'l'unification', ou action de définir les dimensions du produit et leurs tolérances, qui assurent son interchangeabilité avec les produits du même type des autres fabricants ;
    c) la normalisation quantitative : la 'simplification', qui limite le nombre de types de produits à ceux que nécessite la satisfaction des besoins courants ;
    d) les techniques de fabrication et d'essais permettant l'application des normes définies en a), b) et c).
  • Action qui consiste, pour une entreprise, à donner à ses produits des caractéristiques en accord avec les normes existantes.
    On confond souvent, dans le langage courant, la normalisation, dont l'objet est de 'spécifier', 'unifier' et 'simplifier', avec la standardisation, qui vise, dans l'entreprise, à réduire le nombre de modèles de caractéristiques voisines.
  • Ensemble des activités liées à l'élaboration des normes.
  • Élaboration d'une norme.

Traductions

Synonymes

Cette 'rubrique' n'a pas encore été définie